angelique-plante
#lutte-biologique
L'angélique au potager, les vertus et bienfaits
Lecture en 5 minutes

L'angélique, une plante...magique ?

Cultivée depuis plusieurs siècles, l'angélique, plante sauvage majestueuse aux ombelles vertes et blanches, est reconnue pour ses nombreuses propriétés médicinales. Cela n'est pas pour rien qu'on la surnomme aussi "herbe aux anges" ou "racine du Saint-Esprit" : selon la légende, elle aurait été confiée aux hommes par un ange pour lutter contre la terrible maladie de la peste. Avec son odeur parfumée, la fleur d'angélique séduisait également les sorcières et autres enchanteurs, qui l'utilisaient, dit-on, pour conjurer les envoûtements. Également employée en confiserie et pour fabriquer des liqueurs grâce à son arôme suave, l'angelique, cette plante, semble décidément avoir tout pour plaire.





Sommaire >> L'angélique au potager, les vertus et bienfaits

Les multiples bienfaits de l'angélique

Vous l'aurez compris, les vertus de l'angélique sur la santé ne sont plus à démontrer. Ses fleurs, presque magiques, trouveront en effet une application pour guérir bien des maux, notamment d'ordre digestif. Elle est, tout d'abord, particulièrement efficace pour traiter les troubles gastro-intestinaux, tels que les ballonnements et les flatulences, et plus généralement pour améliorer la digestion. Les graines d'angélique semble de plus avoir un effet apaisant sur certaines conditions physiques, telles que le syndrome de l'intestin irritable. Néanmoins ses bienfaits sur le système digestif ne s'arrêtent pas là : elle peut également soulager les malaises et stimuler l'appétit. Elle constitue par ailleurs un excellent tonique, pour lutter contre l'apathie. Elle est enfin employée pour prévenir les infections ainsi que d'autres maladies inflammatoires telles que le rhume et la bronchite.

Culture et entretien

Trouvable en jardinerie, l'angélique est relativement facile d'entretien. Plantez-la, de préférence, dans une zone exposée ou semi-exposée au soleil, au printemps (mars-juin) ou en été (juillet-septembre) si vous la plantez par semis. Préférez un sol humide et, si possible, riche en humus. Elle sera particulièrement à l'aise dans un massif ou dans un coin de votre potager. De plus, comme elle attire les insectes butineurs, elle sera très bénéfique à vos plants de fruits et légumes. Une fois plantée, assurez-vous que le sol reste humide, surtout durant l'été, et pensez à couper les feuilles mortes l'automne venu. Pour la récolte, prélevez les feuilles et tiges quelques mois après la plantation, quand la plante est suffisamment robuste. Puis faites sécher les feuilles, que vous pourrez consommer en tisane. Pour récolter ses graines, choisissez les plus belles ombelles et faites-les sécher à l'ombre. Agitez ensuite les fleurs séchées au-dessus d'un contenant pour recueillir les graines.

Les derniers articles de jardinage

Faire tremper ses graines avant de semer - Test du bocal d'eau pour tester son sol - Comment récupérer de l'eau de bouleau ? - Fabriquer un nichoir à oiseaux avec des vieux tiroirs - Comment planter un Ginkgo Biloba (arbre) ? - Comment planter un plaqueminier (arbre à kaki) ? - Combien de temps mettent les carottes à pousser ? - Fabriquer ses rubans de bandes de graines - Fabriquer des Pochettes de Graines - Comment nourrir les oiseaux l'hiver au jardin ? -

Les commentaires des jardiniers :

Envoyez vos commentaires par email

Questions / Réponses sur Comment nourrir les oiseaux l'hiver au jardin ?