8 min - - sommaire

Le jardin familial et la culture des pommes de terre




Du pot au feu à la raclette en passant par le gratin dauphinois, la star des plats familiaux c'est la pomme de terre.

Aujourd'hui on vous parle de la culture de la patate en jardin familial, des parcelles gérés par une association mis à disposition des jardiniers pour leurs loisirs.

Cultiver dans un jardin familial c'est d'abord des démarches à faire auprès de l'association pour louer une parcelle... Mais n'ayez pas de craintes, le principe reste simple ! Que ce soit partager un bon moment en famille ou juste se ressourcer dans un cadre de verdure sans se prendre le chou, la patate n'aura plus aucun secret pour vous !

Alors comme celle-ci est l'ingrédient essentiel de ces jardins et de nos chaleureux plats, on vous explique tout !

Mais n'oubliez pas, le plus important, c'est d'avoir la patate !



Sommaire >> Culture des pommes de terre dans un jardin familial :
  1. Les démarches pour cultiver en jardin familial
  2. Les pommes de terre, un incontournable du jardin ouvrier
  3. Cultivez les pommes de terre avec ses enfants et petit-enfants au jardin familial

Les démarches pour cultiver en jardin familial




Démarches administratives :

Pour bénéficier d'un jardin ouvrier, il vous suffit de suivre ces différentes étapes administratives :



Engagements

Pour la vie en communauté, il faut respecter certaines règles. Une cotisation pour un accès à l'eau, une assurance ainsi qu'une surveillance des parcelles de 10 à 50 euros annuelle est parfois demandée. Cela peut dépendre en fonction de la taille, l'emplacement et la qualité du sol...

Une fois votre parcelle attribuée, il faut l'entretenir régulièrement. Cela est normal, le manque d'entretien d'une parcelle peut avoir des effets négatifs sur les autres. Adaptez donc la taille de cette dernière en fonction de vos capacités à l'entretenir. N'ayez pas les yeux plus gros que le ventre, valorisez une parcelle à la taille de votre investissement. Une négligence de cet engagement peut conduire à une expropriation de ce terrain.

N'hésitez pas à consulter la charte du jardin, puisqu'il peut y avoir d(autres règles spécifiques à ce dernier.

Les critères d'attribution

L'obtention d'un jardin ouvrier est plutôt simple mais nécessite plusieurs critères d'attribution. Cette dernière fonctionne par l'intermédiaire d'une liste d'attente dans laquelle certains profils sont privilégiés.

Les familles avec des enfants ainsi que les personnes vivant à proximité de ce jardin, de préférence dans la même commune, sont des profils privilégiés dans l'attribution des jardins ouvriers.

Toutefois tout citoyen n'ayant pas de jardin personnel est en droit de demander un jardin ouvrier.

Les pommes de terre, un incontournable du jardin ouvrier




La pomme de terre, un incontournable du jardin familial

La pomme de terre est facile à cultiver :

Il est conseillé de débuter la plantation vers mi-mars, début avril. En raison de la taille du légume, qui atteint 50 cm de haut, l'écart entre les plantations doit être de 40 cm. Il est conseillé de planter les pommes de terre en plein soleil. Le sol doit être plutôt riche et peu humide... La culture et l'entretien sont simples mais la pomme de terre réclame toutefois quelques soins et gestes qui vous permettront de parfaire le rendement et la récolte. Il suffit d'observer la plante, d'enlever les feuilles malades si besoin et de laisser les racines se développer.

L'arrosage se fait uniquement en cas de sécheresse, et en faisant attention à ne jamais mouiller le feuillage car cela pourrait induire l'apparition de maladies.

La récolte et la conservation :

Incontournable de notre alimentation quotidienne, on récolte en moyenne une quinzaine de pommes de terre par tubercule planté et celle-ci se fait plutôt de juin à novembre selon les variétés. Une fois récolté, et bien sec, on peut stocker le fruit de sa récolte durant quelques mois, dans un lieu sombre, aéré, frais et à l'abri de l'humidité pour éviter la germination ; dans une cagette placée dans une cave ou dans un débarras, mais pas dans un sac plastique. Il faudra veiller à ce que les pommes de terre récoltées ne soient pas vertes, ce qui indiquerait qu'elles auraient trop pris la lumière, et ne seraient plus consommables.

La multitude des variétés existantes permet d'offrir différents goûts sous différentes formes. Par ailleurs, le fait de déguster une purée ou des frites issues de sa propre récolte procure une réelle satisfaction. La culture de la pomme de terre est un plaisir à partager avec ses petits-enfants. Ils adorent procéder à la récolte, et cela évite aux grands-parents d'avoir mal au dos.

Cultivez les pommes de terre avec ses enfants et petit-enfants au jardin familial




Cultiver son potager avec des enfants est une activité ludique. Elle permet d'apprendre aux enfant, quel que soit leur âge, comment bien se nourrir pour être en bonne santé, et quels sont les meilleurs moyens de protéger l'environnement. Nous allons vous donnez quelques conseils pour faire participer vos petits-enfants à la culture de pomme de terre.