ver-obama
#actus-jardinage
Le ver Obama menace la biodiversité
Lecture en 5 minutes

Ver Obama, qu'est-ce que c'est ?

L'Obama, ou de son nom complet Obama nungara, est un ver invasif qui fait partie des neuf espèces de vers plats terrestres. Il est d'une apparence plate, visqueuse et mesure entre cinq et dix centimètres. C'est un ver originaire de l'Amérique du Sud, plus précisément du Brésil d'où il a été transporté en Europe dans des pots de fleurs.

Obala Nungara : spécificités

L'Obama est un ver plat qui a pour nom scientifique "platyhelminthe"; il est de la famille des geoplanidae. Sa reproduction est sexuée et il pond ses oeufs dans des cocons de 4 à 5 millimètres. En général, l'obama nungara sort la nuit. Avec une apparence de limace ultra-plate, il est pointu aux deux extrémités. Son dos est marron-clair tandis que son dessous est totalement clair.

L'obama, une menace pour la biodiversité ?

C'est une espèce invasive qui prolifère dans le sol plus ou moins humide, sans contrôle et mettant ainsi la biodiversité locale en danger. En effet, il s'attaque aux lombrics puisque ces derniers représentent sa principale nourriture. Or, vous êtes sans ignorer que les plantes, et toutes sortes de végétaux ont besoin de lombrics pour une bonne évolution. Ces bestioles se posent dès lors comme une réelle menace pour notre écosystème. Ils ont déjà été signalés dans plus de 60 départements en France par des ouvriers tels que Arnaud de Dordogne qui, en retournant une souche dans une vigne, a fait la découverte de cette espèce particulière de ver de terre. C'est un ver qu'il faut éviter de toucher car il est toxique et n'est malheureusement inquiété pas aucun prédateur à ce jour. Etant une espèce invasive, et n?ayant pas d?ennemi naturel, il se reproduit très rapidement.

Comment se débarrasser de ce nuisible ?

Selon les scientifiques, les moyens de lutte contre l'obama nungara sont quasi inexistants; aucun produit phytosanitaire ni biocide n'est prévu pour venir à bout de ce ver indésirable. Néanmoins, vous pouvez l'écraser ou le brûler. Évitez surtout de le découper en petits morceaux car chaque morceau serait susceptible de se transformer en un ver nouveau. Par ailleurs, il est déconseillé naturellement de l'utiliser dans un compost destiné au traitement d'un arbre ou tout autre végétal.

Les commentaires des jardiniers :

Questions / Réponses sur Le ver Obama menace la biodiversité