bouillie-bordelaise
#lutte-biologique
La bouillie bordelaise : un traitement bio ?
4.1/5 (23 évaluations)
Lecture en 8 minutes
Bouillie bordelaise sur le plant de tomates

La bouillie bordelaise : est-ce vraiment bio ?

La bouillie bordelaise est une préparation avec un mélange d'eau, de sulfate de cuivre et de chaux. Elle est tolérée en agriculture biologique avec de nombreuses normes à respecter. On l'utilise généralement contre le mildiou ou l'oïdium.



Utilisation de la bouillie bordelaise

La bouillie bordelaise est utilisée pour traiter le Mildiou sur les tomates, les pommes de terre ou les vignes. Elle sert aussi pour traiter certaines maladies des arbres fruitiers comme pour les mirabelles. Pour l'utiliser, il faut la verser dans un pulvérisateur, et pulvériser sur les feuilles de l'arbre ou de la plante contaminée. Pour éviter un surdosage, il faut n'utiliser la bouillie bordelaise qu'en usage curatif et non en usage préventif. Après avoir utilisé la bouillie bordelaise, il est conseillé de bien se laver plusieurs fois les mains et de ne pas rejeter l'eau dans les égouts car le sulfate de cuivre est nocif pour l'environnement et pour les animaux aquatiques. Le signe le plus visible du surdosage est la formation d'une goutte bleue au bout de la feuille.

Bien connaître son sol pour mieux cultiver

La bouillie bordelaise est donc particulièrement efficace pour lutter contre les champignons à spores comme le mildiou. Cependant, pour éviter d'avoir à utiliser ce traitement ou d'autres (purin d'ortie, chaux, etc.), sur les plantes, il serait préférable de traiter en priorité les sols. Cela permettrait de réduire les coûts de production et d'obtenir un meilleur rendement des cultures.

2 autres articles qui ont intéressé les visiteurs de cette page : Le bicarbonate de soude : votre allié contre le ver du poireau et Purin de fougère, préparation et utilisation

. Encore faut-il bien connaître la composition des terrains. Pour cela, il existe des tests spécifiques à destination des agriculteurs.

Prévoir les risques de maladies avant même de semer est une nouvelle façon de travailler pour les acteurs du monde agricole. Cette démarche innovante permet de mieux connaître le microbiome du sol et ainsi de traiter le sol en conséquence. C'est ce que vous propose Microsphères, un laboratoire d'analyses et de traitement des sols.

Ces tests sont simples à utiliser. Il suffit de prélever un échantillon de terre selon un protocole défini avec le laboratoire partenaire, puis de le transmettre pour analyse. Le laboratoire vous communique alors le rapport des analyses et vous accompagne dans l'interprétation des résultats. Ainsi, vous pouvez ajuster ou modifier le traitement de vos sols.

Ces tests permettent également aux fabricants de produits de traitement des sols d'améliorer la composition de leurs produits en procédant à des analyses avec le pack prévu à cet effet.

Composition de la bouillie bordelaise

La bouillie bordelaise est composée d'eau, de sulfate de cuivre et de chaux. Le sulfate de cuivre est nocif à forte dose dans la terre et devient donc un polluant. En effet, il remplace les nutriments de la terre et met très longtemps avant de disparaître (environ 10 ans).

La chaux, calcaire chauffé à très haute température, est utilisée par les agriculteurs dans les champs pour garder l'humidité dans le sol et pour raviver les plantes. Sans calcium, les plantes ont du mal à produire de beaux fruits ou légumes. La chaux n'est pas autorisée dans l'agriculture biologique elle car elle modifie la composition du sol. Elle est corrosive et donc tue aussi les insectes sans distinguer les "bons" des "mauvais". Dans le commerce, la bouillie bordelaise est classée dans la catégorie des produits nocifs et dangereux pour l'environnement.

Bio ou pas bio ?

La bouillie bordelaise peut être utilisée dans l'agriculture biologique mais avec de nombreuses contraintes. Il ne faut pas utiliser plus de 6 kg par hectare et par an. Mais, on a vu que la bouillie bordelaise est composée de chaux qui ne peut pas être utilisée dans l'agriculture biologique car elle dénature le sol. Le sulfate de cuivre est nocif pour l'environnement. On peut donc constater que seule l'eau n'a pas d'effets négatifs ou dangereux pour la terre ou la plante...

Autres solutions que la bouillie bordelaise pour lutter contre le mildiou

Pour lutter contre le mildiou sur les tomates ou sur les pommes de terre, on peut pratiquer la rotation des cultures car le mildiou « hiberne » dans le sol et contamine les cultures suivantes. Cet article pourrait aussi vous intéresser : mildiou tomate. Il ne faut pas non plus mouiller le feuillage des légumes ou des fruits lors de l'arrosage, évitez de pailler les pieds de tomates pour éviter que le sol ne reste humide (et surtout il ne faut pas que les feuilles touchent le sol humide). De nombreuses personnes obtiennent des résultats positifs contre le mildiou en pulvérisant un mélange de bicarbonate de soude et du savon naturel.

Personnellement je n'utilise pas la bouillie bordelaise, et vous pensez-vous que la bouillie bordelaise est un traitement biologique et en utilisez-vous au potager ? Utilisez les commentaires pour donner votre avis.

Les derniers articles de jardinage

Utiliser des nématodes au potager - Comment Faire Germer des Noyaux de Cerises ? - Tuteurage des petits pois - Investir dans une Pompe Immergée pour l'Arrosage à l'Eau de Pluie - Sarcloir ou Binette ? - Tapis Chauffant à Semis - Faire entretenir son jardin par quelqu'un - Peut-on mettre en terre des épluchures de légumes, broyées sans danger ? - Faire tremper ses graines avant de semer - Test du bocal d'eau pour tester son sol -

Les commentaires des jardiniers :

Envoyez vos commentaires par email

Questions / Réponses sur La bouillie bordelaise : un traitement bio ?

"

Elle est efficace contre les champignons à spores comme le mildiou et d'autres maladies cryptogamiques. À appliquer en pulvérisation sur les feuilles et la tige. Vous pouvez compléter avec des arrosages au pied du plant avec du purin d'ortie. Elle est utilisée en traitement préventif comme d'autres produits phytosanitaires.

Pour lutter contre les maladies sur vos légumes vous pouvez renforcer leur système immunitaire avec du purin d'ortie, de consoude ou même du purin de bananes (très efficace sur les rosiers). Sur les arbres fruitiers comme le pommier ou le pêcher vous pouvez badigeonner de la chaux sur le tronc de l'arbre.

Au printemps entre avril et mai. Vous pouvez l'utiliser sur les fraisiers, les pommes de terre, les tomates. Stopper plusieurs semaines avant les récoltes.